Aveuglement autour des lentilles de déguisement

lentilles de contact de déguisement, attention aux risques d'infection !

À l’approche d’Halloween, certains sont tentés d’acheter des lentilles de déguisement pour arborer les yeux de Dracula. Malheureusement, ces lentilles sont fabriquées sans contrôle, vendues sans adaptation ophtalmologique ni conseil d’hygiène et leur utilisation est à l’origine de nombreuses infections oculaires qui peuvent aller jusqu’à la cécité.

Interview sur le sujet du docteur Delfour-Malecaze, ophtalmologiste à Toulouse

66 Millions d’IMpatients : en quoi les lentilles de déguisement sont différentes des lentilles classiques que l’on porte pour corriger la vue ?

Les lentilles de contact, à partir du moment où elles sont correctrices sont un matériel médical de classe II A, vendues par le réseau des opticiens et prescrites par un ophtalmologiste. Ces lentilles sont fabriquées par des laboratoires que l’on connaît bien (ils sont souvent américains, mais peuvent être français, espagnols…). Ces sont des labos qui utilisent des matériaux sûrs et fiables. Ces fabricants proposent également leurs lentilles correctrices en version colorée. Elles sont alors tout aussi fiables. On peut tout à fait prescrire à un patient qui le désire des lentilles correctrices colorées. La qualité de ces lentilles colorées sera identique à la qualité des lentilles qu’il porte habituellement.

Totalement en marge de ces laboratoires reconnus, des fabricants proposent des lentilles dites « de déguisement ». Ce sont des lentilles fantaisie qui peuvent être simplement colorées ou font des yeux de chat, de sorcière, de vampire et divers autres personnages.

lentilles-deguisement

Elles sont en vente libre. On peut les trouver n’importe où, en grandes surfaces, dans des magasins de farces et attrapes et également très facilement sur internet. Ce n’est en aucun cas un matériel médical, et il n’y a aucune garantie sur la qualité des matériaux utilisés pour les fabriquer. En outre, elles peuvent être conditionnées dans des conditions douteuses, avec des produits de conservation non adaptés, malheureusement pas forcément stériles. C’est pourquoi ces lentilles sont dangereuses et peuvent entraîner des infections gravissimes.

Les personnes qui font l’acquisition de lentilles de déguisement, savent-elles au moins bien les utiliser ?

Outre la qualité douteuse des lentilles de déguisement, les mauvaises pratiques liées à leur utilisation augmentent en effet considérablement les risques d’infection. La vente de ces lentilles étant libre, les personnes qui les achètent (souvent des jeunes pour se déguiser à Halloween) n’ont pas accès aux conseils d’un ophtalmologiste ou d’un opticien, ni pour savoir si leurs yeux peuvent supporter le port de lentilles, ni pour apprendre les gestes d’hygiène incontournables lorsque l’on porte des lentilles de contact. C’est terrible car les jeunes vont jusqu’à s’échanger les lentilles sans aucune précaution, parfois au milieu de la cour de récréation.

Dans le cas des lentilles correctrices souples, il existe déjà un risque d’infection, qui est de 1 pour 10 000 et qui justifie de bien connaître les gestes d’hygiène liés au port de lentilles de contact.

Dans le cas des lentilles de déguisement, portées sans aucun contrôle ophtalmologique, ni aucun conseil d’entretien, le risque est considérablement multiplié (1).

Quels sont les gestes d’hygiène incontournables lorsqu’on met des lentilles de contact (conseils valables autant pour les lentilles correctrices que pour les lentilles de déguisement si vous prenez le risque d’en acheter…) ?

  • Se laver les mains avec du savon et bien se les sécher avant de les mettre et de les enlever.
  • S’assurer que les lentilles ont été conditionnées dans une solution stérile.
  • Le matin, lorsqu’on met ses lentilles, il faut vider l’étui de la solution dans laquelle les lentilles ont été conservées durant la nuit. Il faut ensuite le sécher avec un mouchoir en papier propre et le laisser vide, renversé sur un autre mouchoir en papier. Il ne faut jamais passer l’étui sous l’eau du robinet. Il faut savoir que la contamination des  lentilles se fait souvent par  les étuis donc c’est une étape importante car un étui mal nettoyé peut se révéler devenir un véritable bouillon de culture !
  • Le soir, il faut se laver les mains avec du savon et se les sécher avant de remplir l’étui de produit neuf. Les produits pour conserver les lentilles doivent également être adaptés. Ces produits sont un matériel médical de classe II B, à acheter en pharmacie ou chez les opticiens. Seuls ces produits sont valables, MÊME POUR LES LENTILLES DE DÉGUISEMENT.
  • Ensuite on retire les lentilles une par une, en les massant dans le creux de la main avec le produit d’entretien des lentilles qui va les désinfecter.
  • Chaque mois, il faut jeter les lentilles et les étuis si ce sont des lentilles mensuelles. Evidemment si ce sont des lentilles de 15 jours, on les jette au bout de 15 jours, si ce sont des lentilles journalières, on les jette à la fin de la journée.
  • Ne pas aller sous la douche ou à la piscine avec des lentilles, elles ne doivent pas être en contact avec l’eau car cela augmente le risque infectieux (des bactéries ou des champignons peuvent venir se loger entre la lentille et l’œil).
  • Ne pas dormir avec ses lentilles de contact, car quand on ferme les yeux, l’œil est moins oxygéné.
  • Ne jamais échanger ses lentilles avec d’autres personnes, même en respectant toutes les règles d‘hygiène.

Quel(s) conseil(s) donner aux personnes qui achètent malgré tout ces lentilles de déguisement ?

Les jeter après la première utilisation, à la fin de la journée ou de la soirée. Même si elles sont indiquées comme étant à renouvellement mensuel (souvent aucun renouvellement n’est indiqué d’ailleurs), cela ne vaut pas la peine de prendre davantage de risques. Les jeter après le premier usage permet au moins d’éviter les problèmes d’hygiène liés à l’étui et aux produits de conservation. D’autant que l’on trouve ces fameuses lentilles de déguisement à très bas coûts, moins de 10 € parfois… Du coup, on se doute bien que les jeunes qui les achètent ne vont pas dépenser de l’argent pour acheter les produits de conservation adaptés.

Quelles peuvent être les conséquences ?

J’ai eu justement un cas d’incident infectieux l’an dernier au moment d’Halloween, qui a pu heureusement être soigné à temps, mais à Strasbourg, par exemple, le Professeur Bourcier a rapporté le cas d’une jeune fille qui a malheureusement perdu la vue. Ce genre d’affection n’est pas anodine, cela peut aller de l’abcès à la cécité.

Comment se procurer des lentilles colorées non correctives fiables ?

Le mieux, si l’on veut acheter des lentilles colorées sans correction, est de se rendre chez son opticien. Ce dernier demandera un contrôle ophtalmologique préalable pour être sûr qu’il n’y a pas de contre-indication, que la personne n’a pas les yeux secs, que la courbure de l’œil est adaptée. C’est alors un acte médical et les lentilles proposées seront fabriquées par un laboratoire connu et fiable.

Quels sont les symptômes d’une infection ? Comment réagir (premiers gestes) ?

Les symptômes d’une infection sont : un œil rouge ou douloureux, une photophobie mais également, si le patient tarde à consulter, une baisse de la vue.

Ce qu'il faut faire :

  • Enlever immédiatement les lentilles.
  • Consulter en urgence un ophtalmologiste ou aller dans un service d’ophtalmologie hospitalier.

Seul un ophtalmologiste peut évaluer la gravité de l’infection ?

Le plus souvent, un traitement par collyres permettra la guérison.

Mais parfois si l’abcès est central et menace la vision, une hospitalisation en urgence dans un service hospitalier d’ophtalmologie s’impose.

Et en combien de temps cela peut-il dégénérer ?

Tout porteur de lentilles, s’il a un œil rouge ou douloureux, doit consulter en urgence dans les 48 heures.

Les accidents graves sont dûs à un retard de prise en charge. « La perte de temps est une perte de chance de guérison ».

 


(1) Comme le rappelle cet article de guide-vue.fr, une étude menée par le Professeur Bourcier et le Docteur Sauer du CHU de Strasbourg montre que les patients qui ne font pas adapter leurs lentilles de contact par un ophtalmologiste multiplient par 6 le risque de complications

 

 

 

vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

autres actualités récentes