Sélection d’actus sur la santé dans votre quotidien

Avez-vous recours à des médecines complémentaires ?


77 votes
oui
non
91 %
9 %

Avez-vous recours de temps à autres ou habituellement à des médecines dites "complémentaires", telles que l’homéopathie, l’acupuncture, l’hypnose, la phytothérapie, etc. ? L’Ordre des médecins indiquait dans uen étude publiée en 2015 que 40% des Français auraient déjà eu recours à une médecine alternative ou complémentaire. Et vous ? Merci pour votre participation à ce sondage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vos commentaires

  • Oui j'ai recours à la médecine phytoterapie acupuncture Ce sont des médecines nobles et complémentaires que la sécurité sociale devrait davantage prendre en compte. Et voir la médecine de façon beaucoup plus large en mettant l'humain au centre. Pour plus de santé et plus d'économie en conservant les valeurs qui sont les notres de services sociales à la française.

    Répondre

  •  Oui, je consulte un médecin acupuncteur homéopathe qui m’a beaucoup aidé et m’aide encore lors des traitements lourds que j’ai eus lors de mon cancer du sein et pour celui que je prends pendant 5 ans). Je consulte aussi des praticiens en ostéopathie, magnétisme. Et que l’on ne me parle pas d’effets placebo. J’utilise aussi la médecine allopathique.

    Répondre

  •  oui surtout quand on ne sait pas ce qu’on a pour soulager mais aussi pour éviter la médication allopathique au maximum, ce qui n’empeche pas d’etre aux médicaments classiques en cas de souci serieux

    Répondre

  •  Accupuncture et osthéopatie pour tomber enceinte (3 fois!) alors que la médecine classique nous avait dit que sans FIV on avait 0 chances de concevoir….

    Répondre

  •  oui : homéopathie, acupuncture, aromathérapie, hypnose (arrêt tabac) ostéopathie, magnétisme, rebouteux et phytothérapie !

    Répondre

  • J'ai fait plusieurs séances d'acupuncture et d'hypnose pour m'aider à m'apaiser dans ma peine, mon stress, ma douleur morale afin d'arrêter les médicaments contre la dépression suite au décès de mes enfants. J'ai été plus apaisée par l'acupuncture et l'hypnose que les médicaments et j'ai stoppé les anti-dépresseur. Je vais voir aussi une ostéopathe, un rebouteur. Dommage que ces alternatives ne soient pas reconnues et très mal prise en charge par les mutuelles.

    Répondre

  • Suivie depuis plus de 30 ans par un médecin homéopathe acupuncteur, qui, par ailleurs, m’a bien aidée à supporter une chimiothérapie puis à me remettre apres ces traitements lourds pour l’organisme. J’ai également recours à un ostéopathe régulièrement .

    Répondre

1 -

autres sondages récents
    Pas de module disponible pour ce thème.