Changeons de regard sur Parkinson !

Parce que les malades de Parkinson subissent une maladie très éprouvante, qui s’exprime de façon diverse selon les personnes, qui surprend le malade lui-même dans sa faculté de se mouvoir, de marcher, de bouger… Pathologie du Mouvement, avec des symptômes moteurs et non moteurs généralement inconnus du grand public, la maladie de Parkinson impose fréquemment la double peine ! C’est ce en quoi l’association France Parkinson entend alerter chacun et chacune en invitant à changer de regard, à connaître mieux pour juger moins. Il y a deux cents ans, James Parkinson a décrit la maladie pour la première fois. Depuis, la recherche a beaucoup avancé sans toutefois avoir trouvé comment guérir de ce mal qui détruit peu à peu les neurones dopaminergiques. Sans la dopamine, ou en déficience de production de dopamine, la vie est difficile ; de surcroît l’hypersensibilité est accrue. Cependant, l’exclusion au sein de la société s’est au contraire renforcée, les malades dès lors qu’ils révèlent des « mouvement anormaux » sont rapidement soupçonnés de tout sauf de la maladie de Parkinson. Par exemple, avoir des troubles de l’équilibre est immédiatement taxé d’alcoolisme. Imaginons alors un malade dans le milieu professionnel rapidement catalogué alors qu’il vient d’être diagnostiqué de cette pathologie, dite maladie chronique qui lui apporte inquiétude du lendemain.

Contrairement aux idées reçues, la maladie de Parkinson n’est pas une pathologie de la personne âgée, l’âge moyen du diagnostic est de 58 ans. Là encore, l’association veille à faire connaître cette caractéristique afin que chaque malade puisse avoir sa place au sein de la société, que cela soit de la vie sociale ou professionnelle le cas échéant. Une application sociale invite de façon ludique à s’associer pour changer de regard ; chacun pouvant réaliser une petite ou une grande action. Nous avons également réalisé cette année une vidéo pédagogique destinée à faire comprendre le ressenti du malade, afin de partager la connaissance et demander à ce que les préjugés ne président pas à la compréhension et au soutien.

Enfin, une belle pensée pour tous les comités France Parkinson qui  sont mobilisés pour ce mois d’avril et de mai ; 50 évènements à Paris et en région, afin de partager et donner des lieux de rencontre pour les malades et les proches.

Chaque pas est une conquête ! Changeons de regard sur Parkinson.

par Didier Robiliard, Président France Parkinson

vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *