Des vacances en tant que bénévole

bénévolat cet été

Plusieurs études tendent à démontrer que faire du bénévolat contribue au bien-être (comme cette étude britannique de 2016 parue dans BMJ Open ou cette autre étude datant de 2013 et parue dans BMC Public Health)  ! Alors puisque cela semble nous maintenir en bonne santé, pourquoi ne pas boucler la boucle et faire du bénévolat auprès de personnes malades ou en situation de handicap ?

De nombreuses associations ont besoin d’aide durant l’été, soit pour prendre le relai des bénévoles réguliers qui prennent des congés, soit pour participer à des actions typiquement estivales comme l’organisation de vacances adaptées.

Nous avons sélectionné quelques associations en recherche de bénévoles pour l’été, mais n’hésitez pas à vous rapprocher des associations de patients qui vous touchent plus particulièrement si durant l’été vous trouvez un peu de temps à leur consacrer.

RECHERCHE ACCOMPAGNATEURS-BÉNÉVOLES POUR LES SÉJOURS DE VACANCES ADAPTÉS AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP D’APF-ÉVASION (UN SERVICE DE L’ASSOCIATION APF FRANCE HANDICAP)

INTERVIEW DE MARJOLAINE VIALA, DIRECTRICE D’APF-EVASION

66 Millions d’IMpatients : Depuis quand existe APF-Evasion et en quoi ça consiste ?

Marjolaine Viala : Le service vacances de l’APF France Handicap existe depuis 1936 et a été créé trois ans après la création de l’APF. Cela correspond évidemment à l’arrivée des congés payés en France. Dans la mesure où l’association revendique depuis toujours des droits communs pour tous, il était logique de défendre le fait que chacun puisse partir en vacances quelle que soit sa situation de handicap.

Chaque année nous faisons partir 1200 personnes en situation de handicap. La plus grande partie de nos vacanciers sont des adultes mais nous accueillons aussi quelques enfants.

Les séjours ont lieu en France et à l’étranger, à la mer, en ville, à la campagne, à la montagne pour des séjours de repos, ou des circuits touristiques.

Les départs s’échelonnent de mi-juin à mi-septembre avec un pic de départs, comme pour tout le monde, de mi-juillet à mi-août.

Il suffit de choisir sa destination ? Tous les séjours sont accessibles à tout le monde ?

Nous avons une offre qui correspond à environ 110 séjours durant l’été. Il y en a pour tous les goûts, tous les rythmes, tous les besoins et tous les budgets. C’est comme un catalogue de voyage classique. On attire cependant l’attention des vacanciers sur leur choix de vacances par rapport à leur situation de dépendance. Nous avons par exemple des séjours réservés aux personnes polyhandicapés mais nous ne pouvons pas les accueillir sur toutes les destinations afin de bien assurer leur sécurité. De la même façon, il y a des séjours un peu plus spécifiques avec la présence d’une infirmière si c’est nécessaire et d’autres séjours où les soins infirmiers ne sont pas proposés.

Peut-on venir en famille ?

L’idée de ces séjours n’est pas de venir avec sa famille mais de s’inscrire individuellement pour être intégré dans un groupe entre 8 et 15 personnes en situation de handicap. Parmi nos vacanciers, il y a des personnes célibataires, des personnes qui sont en établissement toute l’année et souvent dans une situation de grande dépendance, et également des personnes qui vivent en famille et partent pour une semaine de vacances alors totalement adaptée à leur situation. Cela permet également à leurs familles de prendre du repos. C’est ce que l’on appelle le droit au répit pour les aidants, un point que nous défendons aussi à APF France handicap.

Combien cela coûte t-il ?

Pour vous donner un exemple précis, un séjour de 10 jours tout inclus à Pralognan, en Savoie, pour un adulte, s’élève à 2820 euros au mois d’août. Ce prix prend en compte la part des frais des bénévoles qui viennent accompagner les vacanciers durant toute la durée du séjour, en sachant que nous avons un principe d’accompagnement minimum de 1 pour 1, ce qui veut dire que nous avons besoin de 1200 bénévoles chaque année. De fait, cela représente des frais supportés par les vacanciers, ce qui explique que les séjours coûtent un certain prix puisque nos vacanciers payent en réalité au moins le double par rapport à un même séjour pour une personne qui ne serait pas en situation de handicap. Des aides financières sont possibles, mais c’est un autre service d’APF France handicap qui s’en occupe pour ne pas créer de conflits d’intérêt. APF France handicap a notamment un partenariat avec l’ANCV (agence nationale des chèques vacances) pour les personnes éligibles aux Aides aux Projets Vacances (APV). Il y a également différents organismes qui proposent des aides pour les départs en vacances pour les personnes en situation de handicap, comme la MDPH (Maison départementale pour les personnes handicapées). Certains comités d’entreprise peuvent aussi aider au financement des séjours.

Vous recherchez encore des bénévoles pour l’été 2018 ?

Tout à fait, car nous n’avons toujours pas assez de bénévoles. En ce moment, nous devons prendre la triste décision d’annuler certains séjours faute d’accompagnants. C’est vraiment regrettable pour les vacanciers qui avaient prévu de partir sur ces séjours.

Il est donc toujours temps de venir frapper à notre porte pour être bénévole pour l’été 2018 !

En quoi consiste la mission des bénévoles ?

Elle est d’accompagner et d’aider au quotidien durant tout le séjour les vacanciers. Tous les frais de transports, d’hébergement et de nourriture des bénévoles sont pris en charge. Pour les séjours en France, une formation est proposée systématiquement durant 2 ou 3 jours avant l’arrivée des vacanciers. Pour être accompagnant bénévole, il suffit d’être majeur et d’adhérer aux valeurs d’APF France handicap, à savoir que l’idée n’est pas de venir pour profiter de vacances gratuites mais bel et bien de venir pour aider les personnes en situation de handicap dans leur quotidien et pour toutes les activités du séjour. Nous aimerions bien qu’il y ait davantage d’hommes qui viennent en tant qu’accompagnants, car les bénévoles sont principalement des femmes et nous apprécions quand les séjours sont mixtes. C’est plus enrichissant sur le plan humain et aussi parce que cela permet de faire en sorte que vacanciers et accompagnants soient du même sexe puisque les bénévoles sont évidemment amenés à partager l’intimité des vacanciers qu’ils aident pour leur toilette, le coucher, l’habillement, etc… J’en profite aussi pour faire passer le message que nous recherchons des bénévoles qui ont leur permis de conduire et acceptent de conduire des véhicules 9 places pour les sorties. Mais nous accueillons bien sûr avec grand plaisir toutes les candidatures sans pré-requis !

TÉMOIGNAGE DE GABRIEL, 28 ANS, AUXILIAIRE DE VIE SCOLAIRE ET BÉNÉVOLE À APF-EVASION

Je suis bénévole chaque été depuis 2012. Ce qui m’a motivé au début, c’est tout d’abord que j’ai toujours été touché par le handicap car mon grand frère est déficient visuel. Il était cependant accompagnateur-bénévole à l’APF et cela a participé à me motiver. Mes parents m’ont aussi un peu poussé. Au début, j’avais quelques craintes, notamment d’être mal à l’aise dans les situations intimes comme d’emmener une personne aux toilettes ou lui faire prendre sa douche par exemple mais je me suis surtout dit que chacun aimerait pouvoir avoir de l’aide pour tous ces gestes quotidiens si on ne pouvait plus les faire soi-même. En fait, l’appréhension que j’avais a disparu immédiatement, dès le début de mon premier séjour. Cela m’a tout simplement plu d’aider les autres. Je me sens utile et je sais que les personnes, notamment celles qui vivent en foyer, attendent avec impatience toute l’année de pouvoir partir en vacances. On fait des rencontres vraiment enrichissantes durant ces séjours et on y retrouve parfois des personnes que l’on a déjà croisées les années précédentes. Cela m’a aussi permis de voir du pays puisque j’ai fait différents séjours partout en France mais aussi à l’étranger où j’ai visité New-York, l’Inde, la Chine et le Tibet.

Du fait de ma profession, j’ai des vacances d’été suffisamment longues pour partir parfois participer à plusieurs séjours de l’APF-Evasion au cours d’une même saison et j’ai également pu partager ces expériences en partant avec mes frères à l’occasion.

Cela dit, ce sont des séjours plutôt fatigants car on est en collectivité quasiment 24/24, il faut se lever tôt pour se préparer avant d’aller aider les vacanciers à se lever, se préparer et les accompagner pour toutes les sorties afin qu’ils profitent au maximum de leurs vacances. Il y a aussi parfois le décalage horaire à supporter, or les vacanciers comptent sur nous pour être en forme ! Cela peut être un peu physique aussi pour le lever, le coucher ou pousser les fauteuils roulants, mais avec le temps je me suis habitué et cela ne me semble plus vraiment fatigant.

Pour candidater comme bénévole accompagnateur, en ligne ou par téléphone, rendez-vous sur le site d’APF-évasion.

RECHERCHE BÉNÉVOLES DANS LE MORBIHAN POUR AIDER AU PROJET « VOILE ET DIALYSE »

France-Rein Bretagne et France-Rein Pays de Loire participent au projet « Voile et Dialyse » qui a été lancé et est en majeure partie financé par le centre de dialyse ECHO. Ce projet, en partenariat avec l’association IMAGINE OCEANS consiste à offrir une sortie gratuite en voilier adapté dans le golfe du Morbihan, aux dialysés de la région et aux patients dialysés qui y viennent en vacances. Cependant, toutes les personnes qui pourraient en bénéficier n’ont pas forcément de moyen de locomotion pour venir jusqu’au voilier et les responsables du projet recherchent donc des bénévoles avec un permis, voire une voiture pour aller chercher les dialysés qui voudraient profiter de ce tour en bateau !

Voici quelques mots de David Roland, Président de France-Rein Morbihan, lui-même dialysé depuis 7 ans : « On embauche, on embauche ! Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour aider à soutenir le projet « Voile et Dialyse » mais aussi nos autres actions ! L’association France-Rein Morbihan a failli disparaître il y a deux ans faute d’adhérents et de bénévoles mais aujourd’hui nous sommes 50 adhérents et menons diverses opérations de prévention et de dépistage. Il faut savoir qu’en France, environ 1 personne sur 10 présentedes risques ou une maladie rénale sans le savoir, or plus tôt on le sait, plus tôt la prise en charge a lieu, et plus on peut agir pour retarder l’évolution de la maladie. J’en profite pour vous parler d’une autre opération que nous avons organisé pour les vacances. Dans notre région, nous avons passé des partenariats avec des villages vacances, campings et maisons à louer particulières qui proposent des prix préférentiels aux vacanciers dialysés qui viennent d’autres régions. Tout est prévu pour eux ! Le centre de dialyse de Vannes est prêt à les accueillir, nos taxis partenaires de l’association prêts à les emmener pour leurs séances de dialyse et, en plus, ils peuvent aller faire de la voile ! »

Pour s’inscrire en tant que dialysés pour la sortie en mer, contactez Echo au 02 40 32 85 00.
Pour venir aider France-Rein Morbihan pendant les vacances ou tout au long de l’année, ou pour profiter des prix préférentiels d’hébergement pour les dialysés dans le Morbihan, contactez David Roland au 06 19 68 35 43.
Et si vous voulez rejoindre le joyeux groupe Facebook de David Roland, rendez-vous sur sa page : Dialysé à vie « la patate » . Il se fera une joie de vous faire rentrer dans ce groupe Facebook très actif où l’on discute entre dialysés pour se remonter le moral avant de partir en dialyse.

RECHERCHE BÉNÉVOLES À TOULON POUR L’OPÉRATION « LES PIEDS DANS L’EAU » AVEC FRANCE ALZHEIMER VAR

Le projet « Les Pieds dans l’eau » est mis en place cet été par France Alzheimer Var pour que les aidants puissent aller se baigner pendant que des bénévoles de l’association s’occuperont de leur proche malade, dès lors qu’ils sont adhérents à France Alzheimer. Cela aura lieu tous les vendredis matin à la plage du Mourillon à Toulon, durant tout le mois de juillet.

L’équipe de France Alzheimer Var explique : « Nous pourrions avoir besoin bien entendu de bénévoles pour nous aider sur cette opération, surtout si l’on s’aperçoit qu’elle a du succès, car c’est la première année que nous la mettons en place. Mais nous avons également besoin de bénévoles pour l’ensemble de nos actions tout au long de l’année. Nous manquons de bénévoles à Toulon et dans le Var en général et, bien évidemment, plus nous aurons de bénévoles, et plus nous pourrons organiser d’événements et mettre en place des aides pour les malades et leurs proches. En principe, pour des questions de sécurité, il faut avoir fait la formation initiale de 1 journée délivrée par France Alzheimer pour être bénévole auprès de malades chez nous, car ce n’est pas toujours évident de savoir comment réagir face à une personne qui souffre de la maladie d’Alzheimer. Il faut savoir notamment garder son calme et ne pas transmettre de stress aux malades. La maladie d’Alzheimer a des problématiques bien particulières. Mais toutes les bonnes volontés sont les bienvenues et si une personne est dans les environs pendant les vacances et veut venir nous aider, il suffit qu’elle passe nous voir à notre bureau pour en discuter. »

Pour venir comme aidants et aidés profiter des « Pieds dans l’eau », inscrivez-vous préalablement au 04 94 09 30 30.
Pour devenir bénévole auprès de France Alzheimer Var, c’est le même numéro !

vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

autres actualités récentes