QUALITE DE VOS SOINS

Médecin de proximité et urgence : la qualité des soins en question

Accéder à des soins de qualité implique de bénéficier de soins dans des délais raisonnables et en fonction de leur degré d’urgence. Médecin de proximité ou hôpital le plus proche, à moins de vivre dans un désert médical, plusieurs solutions existent pour bénéficier de soins en urgence.

Avoir un médecin généraliste à proximité et être en mesure d’obtenir un rendez-vous dans des délais raisonnables, telles sont les conditions pour évoquer des soins de qualité. En complément, les médecins disponibles doivent appliquer les tarifs de la Sécurité sociale (secteur 1) pour ne pas entraîner de dépassements d’honoraires (facturés par ceux qui exercent en secteur 2). Cette triple condition n’est pas toujours facile à remplir !

Le médecin généraliste : souvent votre médecin traitant

Pour trouver un médecin généraliste à proximité de votre domicile, vous pouvez consulter la liste des médecins en activité et conventionnés avec l’Assurance maladie sur www.ameli.fr. Le secteur d’activité de chaque médecin est mentionné : secteur 1 (sans dépassements d’honoraires, sauf pour les signataires d’un Contrat d’accès aux soins) ou secteur 2 (honoraires libres, ils peuvent facturer des dépassements). A retenir : plus de 90 % des médecins généralistes exercent en secteur 1, parmi lesquels très peu ont signé un Contrat d’accès aux soins.

Si ce site peut vous aider à trouver le médecin le plus proche, aucune disposition ne permet cependant d’organiser l’installation des médecins sur le territoire. Vous avez des difficultés à trouver un médecin traitant à proximité de chez vous ? Nous vous encourageons à faire part de vos difficultés à vos élus (maires, députés, sénateurs), aux responsables locaux et régionaux de l’administration de la santé (Agence régionale de santé) et aux représentants des médecins (Ordre des Médecins)… en espérant que des mesures soient enfin prises pour qu’aucun désert médical ne subsiste sur notre territoire.

Le médecin spécialiste de proximité : une répartition non-équitable sur le territoire

Trouver un médecin spécialiste proche de chez soi et à un tarif conventionné n’est pas toujours évident selon l’endroit où l’on habite. On constate que dans certaines spécialités comme la chirurgie, l’ophtalmologie, la gynécologie/obstétrique, plus de la moitié des médecins exercent en secteur 2 et pratiquent donc en général des dépassements d’honoraires. Ainsi, le médecin le plus proche n’exerce pas forcément en secteur 1. Pire, certaines zones géographiques ne comportent aucun médecin en secteur 1 pour certaines spécialités.

Comment choisir un médecin spécialiste ?

Faites d’abord confiance à votre médecin traitant qui vous orientera vers un confrère (n’hésitez pas à lui préciser, le cas échéant, que vous souhaitez consulter un médecin spécialiste de proximité exerçant en secteur 1). Si vous n’êtes pas convaincu par l’orientation que vous propose votre médecin traitant, vous pouvez consulter sur www.ameli.fr la liste des médecins à proximité exerçant dans la spécialité en question et demander à votre médecin traitant d’être orienté vers tel médecin en particulier.

NB : pour de nombreuses spécialités médicales, vous devez maintenant être d’abord orienté par votre médecin traitant afin d’être remboursé au maximum de ce qui est prévu par l’Assurance maladie… même si certaines spécialités restent en « accès direct », c’est-à-dire sans obligation d’une orientation préalable par votre médecin traitant (gynécologie, pédiatrie, psychiatrie pour les 16-25 ans…). VOIR notre page Médecin traitant / parcours de soins sur 66 Millions d’Impatients.

A noter : selon une enquête Ifop de 2011, il fallait en moyenne patienter 103 jours pour voir un ophtalmologiste, 51 jours pour un gynécologue, 38 jours pour un dermatologue… contre 4 jours pour un généraliste. Une moyenne qui ne prend pas en compte les inégalités territoriales.

Les urgences de l’hôpital le plus proche : pas forcément la solution

La difficulté à trouver un médecin généraliste et/ou un médecin spécialiste à proximité peut pousser les personnes à s’orienter vers les urgences de l’hôpital le plus proche. Cette solution n’est pas souhaitable, ni d’un point de vue individuel pour être soigné dans les meilleures conditions, ni d’un point de vue collectif, pour optimiser les usages du système.

Les services d’urgence d’un hôpital ont vocation à traiter des cas nécessitant des soins non programmables et pouvant entraîner des séquelles sur le patient s’ils ne sont pas traités en temps et en heure. Si vous pensez avoir besoin de soins en urgence, appelez le 15 (Samu) ou le 112 (numéro d’urgence européen)… vous serez mis en relation avec un médecin qui évaluera avec vous le meilleur moyen d’une prise en charge adaptée à votre situation.

En matière de soins d’urgence, l’objectif actuel du gouvernement vise à garantir l’accès en 30 minutes à un service de prise en charge des soins médicaux urgents pour tout diagnostic potentiellement vital. Et ce, depuis tous les points du territoire national. Cela nécessite des moyens techniques à mettre en place, mais surtout une organisation des soins de ville pour faciliter l’accès aux médecins spécialistes de façon programmée et éviter ainsi l’engorgement des services des urgences des hôpitaux, comme c’est souvent le cas aujourd’hui.

L’hospitalisation programmée : une décision de votre médecin traitant

En dehors des soins d’urgence, un séjour à l’hôpital est programmé et passe donc par l’intermédiaire d’une orientation depuis votre médecin de ville, qu’il s’agisse de votre généraliste ou plus souvent d’un spécialiste. La question du « choix » de l’établissement (hôpital ou clinique) se pose à nouveau en fonction :

  • de l’endroit où se pratique la spécialité dont vous avez besoin,
  • du délai requis pour obtenir une place au sein de l’hôpital le plus proche,
  • des frais éventuels qui peuvent rester à votre charge en fonction de l’établissement de santé où vous serez pris en charge et du médecin qui interviendra (VOIR A l’hôpital : combien ça coûte ?).

 

Se documenter …

Des droits de #Malade(s)
Actualité
Ligne interassociatif sur la santé
Coups de Gueule
haut
Actualité
16/02/2017

Médecin de proximité et urgence : la qualité des soins en question

Témoignage sur la difficulté à trouver un médecin traitant




déserts médicaux

En France, dans certains territoires, la densité des praticiens est 30 à 50% inférieure à la moyenne nationale, en ville comme à la campagne. Les habitants de ce que l’on appelle ces « déserts médicaux » font parfois face à de grandes difficultés d’accès aux soins. Ainsi, faut-il compter en moyenne en France au moins [...] lire la suite

ligne du collectif interassociatif sur la santé
visuel_infos_droits

Une question juridique ou sociale liée à la santé ?

Appelez notre ligne au

01 53 62 40 30*

en ligne

(* Prix d’une communication normale)

coups de gueule

PARTAGER VOTRE COUP DE GUEULE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vos coups de gueule

mautic is open source marketing automation
Nous sommes 66 millions d'impatients,
Interpellons ensemble les candidats à la présidentielle, pour qu'ils se positionnent en faveur de la santé pour tous.