QUALITE DE VOS SOINS

Les médicaments sont-ils dangereux ?

Automédication hasardeuse, effets secondaires ou récents scandales (Mediator, Diane 35, Furosémide…) pourraient laisser penser que les médicaments sont dangereux. Comment en faire bon usage ? Le point dans cet article.

En matière de médicaments, les scandales ou les ruptures de stocks marquent régulièrement les esprits. Résultat : les Français, considérant les médicaments comme dangereux, semblent se méfier de plus en plus de l’industrie pharmaceutique. Paradoxalement, entre automédication et prescription, ils restent de grands consommateurs de médicaments. Selon le magazine What’s up doc*, seulement 25 patients sur 1000 sortiraient sans médicament d’une consultation en France contre 6/10 aux Pays-Bas !

* Numéro 9 de juillet-août 2013

Du bon usage du médicament : effets secondaires, automédication…

Le médicament n’est pas un produit comme un autre. Ce n’est pas un produit de consommation courante. Ses principes actifs ont des effets sur l’organisme, ce qui le rend potentiellement dangereux. Quelques règles simples sont nécessaires pour bien l’utiliser.

Lors d’un traitement à base de médicaments, il est important de :

  • respecter la durée, les doses prescrites et la fréquence des prises,
  • bien lire les informations figurant sur la boîte et sur la notice (indications, effets secondaires, posologie…), conserver la notice dans la boîte du médicament pour s’y référer,
  • se montrer vigilant par rapport aux interactions médicamenteuses, y compris avec des médicaments considérés comme courants (automédication) et donc « sans risques ». Par exemple, associer des médicaments contre l’hypertension ou des antidépresseurs avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), tels que l’aspirine ou l’ibuprofène, peut créer de graves effets indésirables et s’avérer dangereux (insuffisances rénales aiguës). Ainsi, même si ces médicaments anti-inflammatoires sont en accès libre (automédication) chez le pharmacien, leur utilisation n’est pas anodine, surtout si l’on suit déjà un traitement.

En automédication, il est important de prendre quelques précautions :

  • limiter le recours à l’automédication aux pathologies bénignes, la réserver pour des symptômes simples et déjà connus de vous,
  • utiliser l’automédication sur une courte durée : le traitement dure en moyenne 3 jours, sauf cas particuliers (sevrage tabagique, anti allergiques…). Dans tous les cas, si les symptômes persistent, arrêter les médicaments et consulter son médecin traitant,
  • à l’occasion d’une automédication, respecter l’observance : se conformer scrupuleusement à la posologie en consultant la notice du médicament, ne pas négliger les indications telles que « prendre au milieu du repas «  afin d’éviter d’éventuels effets secondaires,
  • surveiller les interactions possibles entre les médicaments et faire attention aux contre-indications : toujours préciser à votre pharmacien les autres traitements en cours afin d’éviter les interactions entre les médicaments,
  • ne jamais réutiliser des médicaments précédemment prescrits sur ordonnance, cela pourrait s’avérer dangereux,
  • l’automédication est fortement déconseillée pour les personnes atteintes de maladies chroniques, les femmes enceintes et allaitantes, les nourrissons et les enfants,
  • les médicaments d’automédication sont dits à prescription médicale facultative. Considérés comme étant non dangereux, ils peuvent être achetés en pharmacie sans ordonnance. Suivant la nature du médicament, son prix peut être libre ou fixé par l’État (lorsqu’il s’agit d’un médicament qui peut faire l’objet d’un remboursement s’il vous a été prescrit par votre médecin),
  • l’automédication permet de soigner de petits maux du quotidien tels que le rhume, une migraine, des troubles digestifs occasionnels… sans consulter systématiquement son médecin traitant.

La vente de médicaments en ligne 

Dans le cadre de la nouvelle législation mise en place au niveau européen, la vente de médicaments sur internet est désormais autorisée en France. Seule contrainte : les sites Internet de vente de médicaments doivent être en lien avec une officine de pharmacie ayant pignon sur rue. Attention toutefois, acheter un médicament sur Internet peut s’avérer dangereux. Un certain nombre de sites Internet de pharmacies ont été victimes d’usurpation de leur nom pour orienter les internautes vers des sites de médicaments contrefaits.

Voir notre fiche « Achat de médicaments en ligne : où en est-on ? »

Comment déclarer les effets indésirables d’un médicament ?

Vous ressentez des effets secondaires non attendus suite à la prise d’un médicament (prescription ou automédication) ? Il est recommandé d’en faire part à votre médecin traitant ou à votre pharmacien. Vous pouvez également alerter directement l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm).

N’hésitez pas à signaler tout effet indésirable lié à la prise d’un médicament ! Ce réflexe contribue à l’amélioration de la surveillance des risques.

Pour cela, il suffit de télécharger le formulaire disponible sur le site de l’Ansm, sur la page « Déclarer un effet indésirable » (rubrique « Pour en savoir plus »). Complétez-le, recto-verso, en répondant précisément à toutes les questions posées : nom et numéro de lot du médicament suspecté, mode d’utilisation et dose ingérée, date de traitement et motif de la prescription, autres médicaments consommés pendant la période précédant l’apparition de l’effet indésirable… Décrivez ensuite ses manifestations et son évolution ainsi que ses conséquences sur votre vie quotidienne. Enfin, indiquez vos coordonnées.

Se documenter…

Des droits de #Malade(s)
Actualité
Ligne interassociatif sur la santé
Coups de Gueule
Sondages
haut
Actualité
14/06/2017

Les médicaments sont-ils dangereux ?

Angine : encore trop de prescriptions d’antibiotiques




Angine : encore trop de prescriptions d’antibiotiques alors que les TDR existent

L’utilisation de tests de détection rapide (TDR) par les médecins, les généralistes notamment, leur permet d’identifier si une angine est de nature infectieuse ou non. Si elle a progressé depuis 2013, elle reste néanmoins insuffisante. Ces TDR pourraient contribuer à limiter de façon importante la consommation de certains antibiotiques.

« Il n’y a que moi qui [...] lire la suite

ligne du collectif interassociatif sur la santé

Une question juridique ou sociale liée à la santé ?

Appelez notre ligne au

01 53 62 40 30*

en ligne

(* Prix d’une communication normale)

coups de gueule

PARTAGER VOTRE COUP DE GUEULE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vos coups de gueule

  •  les produits commercialisés sous l'appellation "compléments alimentaires" ne présentent-ils pas des dangers comparables ?

sondage
71%
29%
oui
non
Les médicaments sont-ils dangereux ?

Quand vous avez un traitement, le suivez-vous jusqu’au bout ?

L’observance des traitements par les patients est devenue en quelques années, notamment avec la forte croissance des cas de maladies chroniques, une préoccupation de premier plan des systèmes de santé, en France comme dans le monde. La non-observance des traitements par les patients chroniques soulève principalement trois questions : de santé publique, car les thérapeutiques [...] Lire la suite

101 votes - Aucun commentaire
mautic is open source marketing automation