COÛT DE VOTRE SANTE

Audioprothèses : combien ça coûte ?

Quel budget pour un appareillage auditif (prix, remboursement, prise en charge) ?

La pose de prothèses auditives bénéficie d’une prise en charge par la Sécurité Sociale. Cependant, les modalités de remboursement étant plafonnées, le coût d’un appareil auditif s’avère souvent élevé côté patient. En cause, les prix librement fixés par les audioprothésistes qui dépassent les seuils de remboursement. Cette différence est prise en charge par le patient via ses cotisations à une éventuelle mutuelle complémentaire. Souvent, le prix d’une prothèse auditive nécessite un complément budgétaire.

Le cabinet conseil Alcimed a mené une étude pour évaluer le coût moyen d’un appareillage auditif. Selon les résultats remis à la Sécurité Sociale en 2011, le prix à payer pour s’équiper de prothèses auditives atteindrait 1 600 € en moyenne. Ce prix inclut l’appareil ainsi que les prestations de suivi et d’adaptation de la prothèse assurées par l’audioprothésiste (10 à 12 heures sur une période de 5 ans, durée de vie moyenne d’un appareil auditif).

Répartition des ventes de prothèses auditives et prix publics par gamme d’appareil

Gamme CMU-C Entrée de gamme Moyenne gamme Haut de gamme
Part des ventes 2-3% env. 15 % env. 50% env. 30%
Prix public par oreille 700 € 600 à 1100 € – Moyenne : 1000 € 1100 à 1700 € – Moyenne : 1500 € 1600 à 2200 € – Moyenne : 1950 €

Source : Analyse économique du secteur des appareillages optiques et auditifs, Alcimed pour la Sécurité sociale, mars 2011 (données tarifaires actualisées en 2014)

En février 2014, le Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf) estimait, s’appuyant sur des données de l’Assurance maladie, que le coût moyen d’un appareil auditif s’élevait à 1 535 € par oreille (prestations de suivi et d’adaptation de la prothèse comprises).

Mieux comprendre le coût d’un appareil auditif : distinguer la prothèse et les prestations associées

Pour toute demande de prix concernant un appareil auditif, les audioprothésistes doivent fournir un devis normalisé à leurs patients. Sur ce devis figurent normalement le détail des coûts relatifs à l’acquisition de la prothèse et les prestations qui lui sont associées. Objectif : permettre aux patients de comparer les différentes offres en matière d’appareillage. Selon Alcimed, tous les professionnels ne joueraient pas le jeu. Lors de son étude pour l’évaluation du coût moyen d’une prothèse auditive, le cabinet a relevé des cas d’absence d’individualisation du montant de la prestation et un manque d’information relative à son contenu. Certains devis étaient quant à eux dépourvus de fiche technique concernant l’appareil auditif proposé.

Appareil auditif et prise en charge : le remboursement de votre prothèse par l’Assurance maladie

Le prix des appareils auditifs varie selon la technicité de la prothèse : contour d’oreille classique ou ouvert, dispositif intra-auriculaire… Dans tous les cas, l’Assurance maladie assure le remboursement partiel de ces appareillages à condition qu’ils aient été prescrits par un médecin.

  • Prise en charge de votre appareil auditif si vous avez moins de 20 ans :
    Le remboursement des prothèses auditives atteint 60 % sur la base d’un tarif allant de 900 à 1400 € selon la classe de l’appareil prescrit. « Il existe quatre classes (A, B, C et D) d’appareils électroniques correcteurs de surdité », rappelle l’Assurance maladie. « Chacune d’entre elles présentant des caractéristiques techniques et des équipements spécifiques ».
  • Prise en charge de votre appareil auditif si vous avez plus de 20 ans :
    Quelle que soit la classe de l’appareil, le remboursement des prothèses auditives atteint 60 % sur la base d’un tarif fixé à 199,71 €. Soit un reste à charge moyen par appareillage de 1 480 € avant l’éventuelle intervention de l’organisme complémentaire.
  • Le remboursement des accessoires liés à un appareillage auditif :
    La pose de prothèses auditives s’accompagne d’accessoires spécifiques : écouteur, microphone, embout auriculaire, vibrateur à conduction osseuse… Ces appareils bénéficient d’une prise en charge à hauteur de 60 %  sur la base de prix fixés qui peuvent être consultés sur le site de l’Assurance maladie (voir la rubrique « Se documenter », deuxième adresse web). Utilisés comme base de la prise en charge des accessoires liés aux appareillages, ces prix sont très souvent inférieurs à ceux effectivement pratiqués.

Mutuelle santé : la prise en charge des prothèses auditives varie en fonction du contrat souscrit

Votre complémentaire santé peut assurer un remboursement des coûts liés à l’achat d’un appareillage auditif. Le montant de ce remboursement varie selon les conditions de votre contrat. En moyenne, selon une étude* du ministère de la santé, la prise en charge s’élevait en 2010 à 914 euros pour deux appareils auditifs.

Ce remboursement des prothèses atteint 140 € pour les contrats les moins généreux (mais aussi dont le coût est le plus bas). La prise en charge d’un appareil auditif par la complémentaire santé peut grimper jusqu’à 2 000 € dans le cadre de garanties haut de gamme, au prix beaucoup plus élevé toutefois.

* Etude publiée en avril 2013 sur les contrats de complémentaires santé les plus fréquemment souscrits.

Bénéficiaires de la CMU et appareillage auditif : quelle prise en charge ?

Avant mai 2014, les assurés éligibles au dispositif de la CMU bénéficiaient d’une prise en charge intégrale sur leur premier appareillage auditif dont le prix était plafonné à 443,63 € (prestations d’adaptation de la prothèse et de suivi comprises). Cette prise en charge renouvelable deux ans plus tard visait le remplacement de l’appareil auditif.

« Les audioprothésistes [disposaient] ainsi d’une offre spécifique pour les patients CMU composée d’appareillages basiques qui leur [permettaient], si ce n’est d’être rentable, d’éviter de perdre de l’argent sur ces produits », relève le cabinet Alcimed dans son étude relative au coût moyen de la pose de prothèses auditives.

Dépourvu quant à lui de prix plafonné, le second appareillage auditif bénéficiait d’une prise en charge à hauteur de 100 % du tarif de la Sécurité sociale (199,71 €). Généralement proposé au même prix que le premier appareil, ce deuxième équipement auditif générait un coût de plus de 200 € côté patient CMU pour des prothèses stéréo. Résultat : pour optimiser la prise en charge de leur appareillage, la majorité des patients faisait le choix de n’équiper qu’une oreille. L’autre oreille disposait d’un appareil auditif seulement deux ans plus tard sur la base de la prise en charge prévue pour le renouvellement du premier appareillage.

Sur décision de la ministre de la Santé Marisol Touraine le 23 mai 2014, ce dispositif de prise en charge des appareils auditifs a subi un remaniement. Les assurés éligibles au dispositif de la CMU bénéficient désormais de la prise en charge concomitante de deux équipements auditifs de catégorie C. Ces appareillages doivent être proposés par les audioprothésistes à un prix n’excédant pas 700 € chacun. Ces modalités de prise en charge s’avèrent plus avantageuses pour les patients qui accèdent désormais à des appareils auditifs de meilleurs qualité pour un coût nul. Il leur est possible de disposer d’une nouvelle prise en charge à l’issue de quatre année. C’est la durée sur laquelle la garantie relative aux prothèses auditives doit obligatoirement courir. Les personnes ayant besoin d’un appareillage auditif peuvent choisir des prothèses plus haut de gamme mais devront assumer la différence de prix.

Prix élevés et faibles remboursements : un taux d’équipement en appareillage auditif particulièrement bas

« Notre pays compte 6 millions de malentendants dont 2,5 à 3 millions devraient être équipés. Seuls 1,5 le sont ». Tel est le constat émis par Luis Godinho, président du Syndicat national des audioprothésistes (Unsaf), à l’occasion d’une conférence de presse organisée le 12 février 2014. L’âge du premier appareillage auditif (70 ans) est par ailleurs tardif en France. En cause : un dispositif de prévention inexistant et une forte réticence des patients à accepter de s’équiper de prothèses auditives. Les prix pratiqués et la faiblesse du montant des remboursements n’encouragent pas les malentendants à s’équiper d’appareillages auditifs.

Appareils auditifs : des assistants d’écoute disponibles en pharmacie

Depuis le 22 août 2014 et la publication au Journal officiel d’un arrêté fixant la liste des marchandises dont les pharmaciens peuvent faire le commerce dans leur officine, lesdits pharmaciens sont autorisés à vendre des assistants d’écoute pré-réglés.

Ces appareils sont commercialisés en France par la société Sonalto. Il sont proposés à des prix inférieurs à ceux des prothèses conventionnelles (prix inférieurs à 300 €). Ces appareillages pré-réglés ne nécessitent aucun réglage et sont destinés aux troubles auditifs légers. Avec la publication de cet arrêté, le ministère de la Santé met un terme au bras de fer opposant de longue date les promoteurs de ces appareils aux audioprothésistes et aux entreprises de l’audition, qui réclamaient le monopole de vente des assistants d’écoute.

« 90% des pharmacies qui vendaient nos produits ont cessé de le faire en 2013 après la plainte déposée contre une pharmacienne pour exercice illégal de la profession d’audioprothésiste », explique Maxence Petit, fondateur de Sonalto cité par la revue Notre Temps. La pharmacienne a été relaxée fin 2013.

Avantages de ces appareils d’aide auditive, selon Notre Temps : « ils permettent de se familiariser au port d’un appareil, pour un prix bien moins élevé qu’une aide auditive classique ». Précisons toutefois que les assistants d’écoute ne sont pas adaptés si la perte auditive ne touche qu’une seule oreille, si elle est soudaine ou accompagnée de vertiges ou de maux de tête. Dans ce cas, il faut consulter un médecin ORL sous peine de passer à côté d’une maladie parfois sévère.

A noter enfin, côté prise en charge : contrairement aux prothèses auditives, qui doivent être prescrites par un ORL, les assistants auditifs vendus en pharmacie pourront l’être sans ordonnance de médecin. Et ils ne seront pas pris en charge par la Sécurité sociale.

Se documenter

Le vrai coût de votre santé
Actualité
Ligne interassociatif sur la santé
Coups de Gueule
Sondages
haut
le vrai coût de votre santé

Votre médecin est il en dépassement d’honoraires ?

trouver le tarif moyen des consultations dans votre département
Actualité
24/11/2015

Audioprothèses : combien ça coûte ?

Réseaux de soins : haro sur le reste à charge




Réseaux de soins santé

Les complémentaires santé sont de plus en plus nombreuses à mettre en place des réseaux de professionnels de santé partenaires dont les engagements sur la qualité et les tarifs doivent participer à diminuer le reste à charge des patients tout en leur garantissant le respect des bonnes pratiques.

C’est un dispositif qui existe depuis plusieurs années [...] lire la suite

ligne du collectif interassociatif sur la santé
visuel_infos_droits

Une question juridique ou sociale liée à la santé ?

Appelez notre ligne au

01 53 62 40 30*

en ligne

(* Prix d’une communication normale)

coups de gueule

PARTAGER VOTRE COUP DE GUEULE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vos coups de gueule

  • J'ai moi aussi fait le tour des audioprothésistes suite à une perte auditive liée à mes activités sportives, plongée-bouteilles et parachutisme. C'est une véritable bataille de rue que se livrent ces derniers. Or en surfant sur le web qu'elle ne fut pas ma surprise qu'à quelques centaines de kms de [...]

  • J’ai l’honneur de vous demander votre avis sur le problème qui m’est arrivé. J’ai acheté 2 prothèses auditives le 11 juillet 2016 pour un coût de 3780€. Le 5 août 2016 en promenade sur le pont de Normandie où il y avait beaucoup de vent et de bruit suite au souffle des [...]

  •  Un récent rapport d’UFC Que Choisir a beaucoup retenu notre attention. Il présente le marché de l’audioprothèse comme un marché fermé et entièrement contrôlé par l’audioprothésiste et dans l’intérêt de…l’audioprothésiste. Seulement aujourd’hui, nous avons affaire à un véritable problème de santé publique. Les personnes pour qui il est nécessaire de [...]

  •  Bonjour, Est-ce qu'il y a des gens qui sont appareillés chez audika ? Que pensez-vous de leurs audioprothèses (http://www.audika.com/nos-appareils-auditifs/les-appareils-auditifs-chez-audika/) ? Est-ce qu'il y a un type d'audioprothèse meilleure qu'une autre ou toutes les marques/modèles se valent ? merci pour vos retours :)

sondage
69%
31%
oui
non
Audioprothèses : combien ça coûte ?

Prothèses auditives : faut-il améliorer la prise en charge des patients CMU ?

En dépit des règles tarifaires et des montants plus importants remboursés aux patients bénéficiant de la CMU, cette population reste largement sous-équipée. Pensez-vous qu’il faille améliorer la prise en charge du second appareil ? Lire la suite

131 votes - 4 commentaires
mautic is open source marketing automation