Mieux vivre avec son psoriasis, «c’est PSOssible!»

Une campagne internationale de sensibilisation au psoriasis, en direction des malades et du grand public est déclinée, en France, sous ce slogan « c’est PSOssible ! ».

France Psoriasis, seule association de patients, en France, concernant le psoriasis dans sa forme cutanée comme dans sa manifestation rhumatismale, a rejoint Novartis pour participer à ce projet d’envergure qui utilise l’affichage dans les transports en commun, les spots télévisés, et un relai sur un site web dédié.

Pour France Psoriasis, être partenaire de ce projet relève de l’évidence. Il fait écho aux principaux objectifs de notre association, à savoir l’accompagnement des patients, la lutte contre le déficit d’information dont souffre notre pathologie et la restauration d’une image sociale trop souvent négative, voire désastreuse. Bien entendu, cette campagne prend bien soin de ne pas faire la promotion d’un traitement contre le psoriasis en particulier et elle aborde de façon pesée la question de la juste médication de cette affection… le problème étant plutôt aujourd’hui le manque d’information sur l’existence de traitements efficaces plutôt que le risque de surconsommation de ces traitements.

Vivre avec un psoriasis, c’est d’abord le lire dans le regard de l’autre ; ce miroir, tendu vers nous dans lequel nous trouvons une démultiplication de notre propre désarroi face à cette maladie affichante, imprévisible, et sur laquelle circulent tant d’idées fausses. Dans une société du paraître, être hors norme pose souvent problème, et conduit rapidement à la discrimination, voire au rejet. Et l’impact sur la vulnérabilité des jeunes et adolescents est encore plus important et reste difficile à surmonter à une période de la vie où il faut se réconcilier avec soi-même et se construire socialement !

C’est aussi faire face à des idées reçues qui ont la peau dure : le grand public considère encore aujourd’hui cette maladie comme contagieuse, ou liée uniquement au stress, ou encore résultant d’un manque d’hygiène !

C’est aussi, en dehors de ces clichés culpabilisateurs, rencontrer des difficultés dans un parcours de soin difficile : errance diagnostique, errance thérapeutique…

C’est encore, être persuadé – ou avoir été persuadé - qu’il n’y a « rien à faire » contre le psoriasis donc qu’il faut se résigner ! Avec comme corollaire, le repli sur soi…

La résignation, l’isolement ! C’est contre eux que cette campagne trouve sa justification. Centrée sur l’être humain dans sa globalité, (ses rêves, ses loisirs, ses amours, son quotidien…) et non sur la maladie, cette action est portée par des personnes qui, toutes, étaient atteintes d’un psoriasis sévère qu’il soit cutané ou rhumatismal. Actuellement, elles participent avec détermination à son contrôle et à sa prise en charge appropriée, ce qui leur a permis de vraiment reprendre leur vie en main.

C’est un message volontariste, positif, plein d’espoir en direction des psoriasiques, ayant valeur d’encouragement pour chaque patient.

C’est aussi dire au grand public, à ceux qui nous côtoient ou nous aiment, que nous sommes vraiment des gens comme les autres !

Souhaitons que cette campagne qui s’appuie sur l’esthétique, l’émotion, l’humour donne à chacun  l’envie d’en savoir plus pour prendre sa pathologie en charge : des solutions existent maintenant pour mieux vivre son psoriasis.

Roberte Aubert

Présidente de France Psoriasis

www.francepsoriasis.org

vos commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *